Du 22 au 30 septembre 2021: L’Auvergne vélo tour.

Pour cette boucle en vélo avec Simon, fini les voies vertes sans relief, cette fois nos mollets seront mis à l’épreuve sur les terres Auvergnates.

Premier jour: Clermont-Ferrand-Issoire.

Nous suivons les contours de l’allier pour nos premiers coups de pédales, histoire de se mettre en jambes.

Le village de Montpeyroux prédominant l’allier.

Premier test sur les hauteurs de Buron.

Deuxième jour: Issoire-Massiac.

Le soleil s’attarde sur nous en ce début d’automne, le paradis pour rouler!

Petite halte de B.O.B avec vue sur Nonette-Orsonnette.

Un petit air étrangement tropical au pied de la chapelle Ste Madeleine de Massiac.

Troisième jour: Massiac-Allanche.

Notre étape, une pente continue d’une vingtaine de kms.En résumé les choses sérieuses commencent…

Le changement de décor se veut radical avec ces hauts plateaux à perte de vue.

Quelques burons, le cri des rapaces au-dessus de nous, ce côté sauvage est loin de nous déplaire…

« Dis moi Simon tu serais pas quelle est la direction pour Cézerat? »

Quatrième jour: Allanche-le pas de Peyrol-le Claux.

Aujourd’hui c’est le plat de résistance, gravir les cols et parvenir au pied du célèbre Puy Mary!

Certains avaient l’art de savoir où s’installer, la chapelle de Fortuniès en est un bel exemple.

Un sentiment mêlé de contemplation et de crainte s’empare de nous face à ces paysages.

Dernier regard sur la vallée de l’impradine avant d’attaquer le pas de Peyrol.

Allez, c’est pas une pente à plus de 9% qui va nous désarçonner!

Soulagés et heureux d’avoir réussi😊

Cinquième jour: Le Claux-La Godivelle.

Après une nuit plus qu’agitée avec un orage tonitruant,une tente qui manque d’étanchéité et des sanitaires transformés en gîte, la route se poursuit direction le cézallier.

De ce coup de coeur pour cette partie de l’Auvergne est né l’idée d’arpenter ce territoire en vélo.

Devant une telle beauté, difficile d’avoir des regrets.

Sixième jour: La godivelle-Picherande.

L’histoire dit que quand je prends une carte en main, le trajet devient vite éprouvant. En tout cas en terme d’immersion dans la nature on a son compte…

Le lac Montcineyre balayé par les vents.

Le mode tout terrain est de rigueur.

Fenêtre sur le lac pavin.

Les teintes se succèdent depuis le Sancy.

Septième jour : Picherande-Le Mont-Dore.

En passant par Chastreix, on ne se lasse pas de découvrir une nouvelle facette du massif du Sancy.

Ici le bovin est roi.

Huitième et neuvième jour: Le Mont-Dore-Le lac d’Aydat-Clermont-Ferrand.

Le brouillard s’invite au périple pour nos derniers kms.

Ambiance nimbée de mystère au lac de Guéry.

Mais les éclaircies font des petits miracles aux roches Sanadoire et la Tuilière.

Instant parfait au bord d’un lac de Servières désert.

La route du retour en compagnie de la chaîne des puys.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s