27 et 28 mars 2021: Orcival et Mont-Dore.

Avec ce soleil printanier, on ne pouvait pas choisir mieux comme week-end familial pour explorer les contrées volcaniques.

À Orcival, des parents heureux de retrouver la route du voyage.

L’après-midi, on sort les bâtons de marche et on fait travailler les mollets pour une ascension au-dessus du lac de Guéry.

Quoi de mieux que des crêtes pour en prendre plein les mirettes!

Le conquérant des sommets😊

Le puy de l’Ouire, site des parapentistes.

Avant de remettre les voiles, difficile de ne pas marquer une pause face aux roches Tuilière et Sanadoire.

Malgré une nuit plus que fraîche, on en réclame encore avec les cascades du Mont-Dore.

La cascade tout en éventail du Rossignolet.

La cascade du Queureuilh, une vraie patinoire en bas et un grand déluge en haut.

20 mars 2021: Les puys de Côme et du grand Suchet.

C’est avec joie que je retrouve la neige après une petite période de disette…

Un temps idéal m’accompagne pour se hisser sur la chaîne des Puys.

Après une montée un peu éprouvante, la récompense est là avec le puy de Côme et son double cratère.

Un puy de Dôme qu’on ne se lasse pas d’admirer à tout point de vue.

Je fais ensuite la bascule du côté du petit et grand Suchet.

Cette fois le puy de Côme borde l’horizon.

La contemplation s’impose en haut du grand Suchet.