27 décembre 2020: Tempête sur le Pariou.

Un rando trail dans des conditions un peu extrême depuis le puy de Dôme.

Une neige qui courbe les arbres et rend notre chemin un peu insolite.

Tiens pourquoi les sapins ont une silhouette si particulière sur le puy Pariou?

Parce que des fois c’est un peu sauvage…

Sur les contours des puys l’atmosphère est silencieuse hormis le craquement de la neige sous nos pas.

Un pariou avec son manteau d’hiver.

Retour au point de départ,fatigués mais heureux.

20 décembre 2020: Puy de Jume,de la coquille et des gouttes.

C’est un enchaînement de puys qui m’attend aujourd’hui depuis le col de la Nugère.

Premier panorama depuis la terre rouge du puy de Jume.

Sur les hauteurs du puy de la coquille,la vision un peu surréelle d’un puy de Dôme baigné par un halo de lumière.

Dernier puy exploré celui des gouttes qui porte bien son nom car c’est la pluie qui s’est invité sur cette rando.

Mais avant de rebrousser chemin j’ai pu profiter de la belle ligne de crêtes de certains puys.

Dernière vue sur le puy de la Louchadière avant d’avoir la tête dans la brume.

13 décembre 2020: Le lac Servières.

Quand on parle de lacs dans le coin celui de Servières reste parmi mes préférés. Cet ancien cratère rempli d’eau (un maar) encerclé par la forêt n’a rien perdu de son charme.

La contrée se veut froide et brumeuse en ce début d’après-midi…Les volcans cachent un peu leur silhouette.

Heureusement on a le remède pour se réchauffer avec une bonne session de luge!

Sur le chemin du retour, une éclaircie fait son apparition avant la tombée de la nuit,de quoi nous procurer une parenthèse enchantée !

Un bel effet miroir!

Merci à Evans pour cette dernière photo, un véritable tableau de maître.

5 décembre 2020: Les puys de la vache et Lassolas.

Pour cette première escapade dans la chaîne des Puys,les ingrédients sont là pour se ressourcer: Neige,soleil et un guide dit le lièvre des volcans,l’ami Baptiste.

Premier puy surmonté,celui de la vache avec en guise de décoration des restes de projections.

L’incontournable Puy de Dôme à droite.

Le bord du cratère du puy de Lassolas.Ici on s’imagine que ça devait un peu bardé à une certaine époque.

La couche de glace est encore un peu fine pour enfiler les patins.

Sacré tour pour cette reprise de rando,dernière étape le puy de Vichatel.